top of page

Rénovation énergétique : le biogaz veut être de la partie

Qui a dit que le gaz appartenait au passé? Alors que le gouvernement est décidé à en finir avec les énergies fossiles, le biogaz se présente comme une alternative compatible avec la rénovation énergétique. Démonstration d’Eric Laurent, chef de marché copropriétés chez GRDF.

Exercice de séduction. A l’aube du grand chantier de la rénovation énergétique, la filière gaz ne veut surtout pas être mise de côté. La solution? Le biogaz ou biométhane. Eric Laurent nous donne la recette: prenez des déchets agricoles ou de cantine, par exemple, mettez les dans un méthaniseur et vous obtenez du biométhane que GRDF peut ensuite injecter dans son réseau pour alimenter nos équipements, comme le gaz naturel.


Bien sûr la combustion du biogaz continue à émettre du CO2, on ne peut pas aller à l’encontre de la physique. Mais rien à voir avec la combustion du gaz naturel selon le responsable de GRDF: “ce gaz vert émet 80% de carbone de moins que le gaz naturel”. Et le bilan carbone pourrait encore s’améliorer dans l’avenir.


“Aujourd’hui, nous avons environ 500 méthaniseurs en France, principalement agricoles qui injectent du biogaz dans le réseau de GRDF ou de transport de gaz.” Leur nombre devrait considérablement croître dans les prochaines années d’autant que le biogaz “ne nécessite pas de très gros projets financiers de restructuration de notre réseau de gaz”. Si le biogaz représente aujourd’hui seulement 2% du gaz consommé en France, il devrait donc peser 20% dès 2030.



Pour réussir totalement la transition écologique, ce biogaz devra cependant être “associé à des matériels performants”. “La rénovation énergétique est un tout, il faut isoler les bâtiments, les ventiler et avoir des systèmes performants. Nous avons aujourd’hui, dans les copropriétés ou le logement en général, des solutions techniques performantes, comme la chaudière à très haute performance énergétique ou la chaudière à condensation qui permettent de faire jusqu’à 25%-30% de gain par rapport à une vieille chaudière.” D’autres solutions arrivent encore, comme la chaudière hybride, avec une pompe à chaleur, pour permettre au gaz de participer aussi à la transition écologique.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page